Les orphelins du Benin

Le rêve de Véro

L’association

 

Dr Véronique PIONNIER RAFFOUR lors de son premier voyage au Bénin

Pourquoi au Bénin?

Ce petit pays d’Afrique francophone, anciennement dénommé Dahomey et berceau du Vaudou , est confronté au problème d’ un nombre relativement important d’orphelins, pour des raisons diverses, mères mortes en couches, ou du SIDA , abandons (misère économique et sociale) ou encore dans le nord , croyance en sorcellerie (enfants naissant par le siège ou curieusement à cause des premières éruptions dentaires sur le maxillaire supérieur au lieu de voir les incisives sur le maxillaire inférieur vers 4 à 5 mois).

Fête des Egun-gun (Ancêtres revenants). Célébration Vaudou très présente à Sakété

Fête des Egun-gun (Ancêtres revenants). Célébration Vaudou très présente à Sakété

Cette situation avait beaucoup ému Véronique lors d’un séjour au Bénin, invitée à un mariage.

Cette invitation faisait suite à de solides liens d’amitiés d’Alain son époux,infirmier anesthésiste à l’hôpital de Gap (et aussi à Briançon, Digne, La Mure) qui a contribué à former en anesthésie plusieurs infirmiers anesthésistes à Natitingou en 1988.

C’est le cas de Barthélémy Batakou, qui est resté une ami proche. Alain assure toujours sa formation continue et fournit une aide en matériel et documentation (dernièrement fourniture et formation à l’utilisation de masques laryngés – matériel récupéré dans les hôpitaux français).

Barthélémy réside aujourd’hui à Adjohoun au nord de Puerto Novo la capitale administrative. Il exerce l’anesthésie à la fondation Follerau de Pobe pour de la chirurgie réparatrice de l’ulcère nécrosant de Buruli. C’est une bactérie voisine de celle de la lèpre,qui touche les populations des villages semi- lacustres du fleuve Ouémé.

BeninLes premières actions de l’association ont démarré en mai avec le soutien des orphelinats d’Azowlissé (situé sur la commune d’Adjohoun) et de Sakete (sur la route de Pobe).

Nous avons pu parrainer 3 orphelines pour suivre leur scolarité en CM1, dès la rentrée prochaine. Une aide a également été apportée au centre de formation (coiffure, tissage, couture) pour des filles démunies , des sœurs de la Providence d’Adjohoun.

Ceci n’est qu’un commencement!

 

 

Petite fille orpheline reçue malnutrie à Azowlissé

Petite fille orpheline reçue malnutrie à Azowlissé